LES ENFANTS DU CINOCHE

C'EST POUR LA BONNE CAUSE


18989662_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
France / Belgique

1996
comédie
1h45
date de sortie en France : 5 février 1997

 

Sélection officielle au Festival de Bruxelles 

 

avec
Loïc FREYNET (Tonin)

Laurie LEFRET (Lanie)
Gaspard JASSEF (Moussa)
et Dominique BLANC (Jeanne) Antoine DE CAUNES (Daniel)

 

le sujet

18989673_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Dans la famille Berthier, la solidarité est une valeur primordiale. Les parents, Jeanne et Daniel, tiennent à ce que leurs enfants, Tonin et Lanie, intériorisent et mettent en pratique la tolérance et l' humanisme envers les autres.
Un jour, Tonin, rentrant de l'école, supplie ses parents d'accueillir un petit Africain pendant un mois. Malgré le refus catégorique de son père, Tonin dit à l'école que ses parents sont d'accord.
18989671_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Lorsque Moussa, le petit enfant africain, arrive, il le cache dans le garage. Tout semble aller pour le mieux jusqu'à ce que son père découvre la cachette, au bout de deux semaines.

C'est alors qu'éclate une violente dispute dans la famille. Le lendemain, Moussa a disparu sans laisser de traces.

 

le réalisateur


Jacques FANSTEN est né en 1946 à Paris.

Scénariste de tous ses films on lui doit Etats d'âme (1986) qui le fera réellement connaître. Suivront La fracture du Myocarde, Roulez jeunesse ! et ce film, son dernier pour le grand écran.
C'est à partir de 1979 qu'il fait ses première armes, à la télévision, sans totalement la quitter. Il signe nombre de téléfilms, deux épisodes de la série mettant en vedette Vanessa Guejd Souris noire(1987), un de Maigret (2003).
On connaît Jacques également comme producteur de Comme un bateau, la mer en moins (1992) de Dominique Ladoge, La Chambre des magiciennes (2000) de Claude Miller, ou de Sa mère, la pute (2001) de Brigitte Roüan.
Depuis le 1er janvier 2009, Jacques est chevalier de la Légion d'honneur.

 apercu-cest-la-bonne-cause-2.jpg


les enfants

18989674_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Loïc FREYNET, né en 1984, trouve ici son seul rôle au cinéma. On l'a vu dans deux courts-métrages.

Il prend des cours de comédie, entre autres au Conservatoire national des pays de Savoie puis le Cours Florent en France, et aux Etats-Unis, avec du coaching et du théâtre occidental et asiatique.

Après quelques passages à la télévision, comme dans la série Equipe médicale d'urgence, Loïc monte sur les planches et joue dans diverses productions. Puis, à partir de 2010, il office à l'Opéra, dans L'or du Rhin, La Walkyrie ou encore Le crépuscule des Dieux.
Athlète complet, il a pratiqué pendant 16 ans le rock acrobatique, dont il fut vice-champion de France 1993 et champion de France 1998.

pgfa094.jpgLaurie LEFRET a pratiqué la danse classique, moderne et modern'jazz pendant douze ans.
Diplômée d'un bac littéraire option  anglais, elle freéquente ensuite Le laboratoire de l'acteur, coaché par Hélène Zidi Cherui. Elle a débuté dans ce film.

Laurie privilégie ses études et ne revient au cinéma qu'en 2008 avec Ici, là en bas, L'emmerdeur et plusieurs courts-métrages.
Puis on l'a vue à la télé dans Commissaire Moulin,  Les Cordier, juge et flic, P.J. ou encore Famille d'accueil.

Gaspard JASSEF (au centre) n'a que ce rôle à son actif.
apercu-cest-la-bonne-cause-4.jpg

Après ses études (Hypokhagne et Khâgne, une licence d'Histoire européenne à l'Université de Southampton (Royaume-Uni) et un Master d'Histoire à la Sorbonne à Paris), il devient organisateur événementiel.

En tant que tel, Gaspard organise des soirées d’entreprise depuis plus de 5 ans.
Le contexte économique étant difficile, il n’est pas question de ruiner l’entreprise il n'y a donc aucune contrepartie financière.


Car pour lui, si l’entreprise est avant tout un lieu de travail, il est primordial de créer une rencontre, une bonne entente entre les salariés afin d’optimiser le travail fourni par tous. En effet, un cadre agréable et de bons liens sociaux favorisent le travail de chacun.

 

 

les commentaires

Le tournage a duré 9 semaines au printemps 1996 en Haute-Savoie : à Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier et Seynod où les élèves du collège ont participé activement au film et en Savoie, à Chambéry.

 

 



15/04/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres