BONJOUR - LES ENFANTS DU CINOCHE

LES ENFANTS DU CINOCHE

BONJOUR

MV5BZDdhZWJjOTQtN2U1Zi00NThiLWI4ZTQtZjgwMjljMzg1NDZmXkEyXkFqcGdeQXVyNTc5OTMwOTQ@._V1_SY1000_SX750_AL_.jpg

 

お早う, Ohayo

Japon 
1958

comédie
1h34

date de sortie en France : 12 janvier 1994

 

avec
Koji SIDARA (Minoru)
Masahiko SHIMAZU (Isamu)
et Chishu RYU (Keitaro, le père) Kuniko MIYAKE

 

le sujet

SG_0089544_Shitara.jpg
Minoru et Isamu vivent avec leurs parents dans la banlieue de Tokyo.

En rentrant de l'école, ils aiment à s'arrêter chez un voisin qui a la télévision pour regarder des matches de sumo.
SG_0089545_Shimazu.jpg
Leurs parents, mécontents, leur interdisent d'y retourner.

Pour protester, Minoru et Isamu entament une grève de la parole.

 

le réalisateur

 

330px-Yasujiro_Ozu_01.jpgYasujirō OZU naît le 12 décembre 1903 à Tokyo.

Né dans le quartier de Furukawa, près de l'enceinte d'un temple, Ozu est le cadet d'une famille de cinq enfants, dont le père est grossiste en engrais.

Il a douze ans quand sa mère s'installe avec ses enfants à Matsusaka, village natal du père. Celui-ci demeure à Tokyo pour son commerce, et cette absence marque l'adolescence d'Ozu.

Pensionnaire au collège de Ujisenda, il se passionne pour le cinéma : il préfère aller voir des films, notamment ceux d'Hollywood, plutôt que d'étudier.

À dix-neuf ans, ayant échoué aux examens d'entrée à l'université, il doit travailler comme instituteur remplaçant dans un village de montagne situé à une trentaine de kilomètres de Matsusaka.

Un an plus tard, sa mère retourne vivre à Tokyo, et il décide de s'installer lui aussi dans la capitale. Sur la recommandation d'un oncle, il entre à la Shochiku Kinema, en qualité d’assistant-opérateur.

Ozu devient assistant-réalisateur l'année suivante, et dès 1927, il met en scène son premier film, Le Sabre de Pénitence, collaborant pour la première fois avec celui qui sera le scénariste d’un grand nombre de ses œuvres futures : Kogo Noda. Ses réalisations muettes dénotent l'influence du cinéma américain et européen.

Au milieu des années 1930, il devient l’un des réalisateurs les plus célèbres du Japon, aussi talentueux dans la comédie que le drame en passant par le film noir. Dans un genre comme dans l’autre, il s’attache désormais à traiter de la vie familiale japonaise, témoin des bouleversements sociaux de l’époque.
Citons Le Goût du riz au thé vert (1952), Voyage à Tokyo (1953), souvent considéré comme son chef-d’œuvre, Fin d'automne.

Le Goût du saké, qui sort en 1962 au Japon, et en 1978 en France, est son dernier film. 

Il meurt d'un cancer, peu après sa mère, le 12 décembre 1963, jour exact de son soixantième anniversaire.
L'œuvre d'Ozu comprend 54 films, et commença enfin à être encensée en Europe après sa mort, alors qu'elle avait été presque totalement ignorée durant toute sa vie.

 SG_0089547_Shimazu.jpg

 

les enfants

3af4875c001c4605e770280520d1d157.jpg

Né le 4 juin 1946 au Japon, Koji SIDARA a 8 films à son actif.

229ef1298017b21338c2858ec2528e25.jpg
Masahiko SHIMAZU est né le 1er octobre 1952 au Japon.
Il débute en 1958. Bonjour est son second film sur 15.

 

Filmographies inédites en France, on s'en doute.

 

les commentaires

 

Le film est un remake lointain de Gosses de Tokyo, réalisé par Ozu en 1932. On y retrouve certaines scènes identiques au niveau du scénario, mais pas de la mise en scène, même si le thème a beaucoup évolué avec les époques.


Bonjour est un des films les plus accessibles d'Ozu, par sa drôlerie, son sujet universel : le conflit des générations face à l'arrivée du progrès, et son approche visuelle qui peut rappeler les films de Jacques Tati, comme d'ailleurs la musique de Mayuzumi.

c72bbd6d360ed6407ce9d33b8a0de714.jpg
 

La maestria avec laquelle Ozu a su jouer ici de l'insolence des enfants n'est pas sans évoquer Les quatre cents Coups de Truffaut, réalisé à la même époque en 1958. De par sa vision emplie de tendresse sur l'enfance, de par son regard frais sur la bêtise des enfants (et celle des adultes !), ce film d'Ozu résiste remarquablement à l'épreuve du temps.

 



09/10/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres