LES ENFANTS DU CINOCHE

VIE SAUVAGE


497268.jpg
France / Belgique

2013
drame
1h46
date de sortie en France : 29 octobre 2014

Prix spécial du jury au Festival international du film de Saint-Sébastien

avec
Mathieu KASSOVITZ (Philippe Fournier)

David GASTOU (Tsali enfant)

Sofiane NEVEU (Okyesa enfant)
et  Céline SALLETTE (Nora) Romain DEPRET (Tsali adolescent) Jules RITMANIC (Okyesa adolescent)

 

le sujet
sans-titrevs.png
L'histoire de
Xavier Fortin, un père de famille qui, après une séparation douloureuse avec sa compagne, se cache pendant onze ans avec ses deux fils.
images3IXT3S35.jpg
Ils mènent ensemble une vie de marginaux, proche de la nature et refusant les structures sociales habituelles.

 

le réalisateur

2048x1536-fit_mathieu-kassovitz-bureau-legendes-nouvelle-serie-canal.jpgMathieu KASSOVITZ, également acteur, scénariste, producteur et monteur, est né le à Paris.
Entre 1990 et 1993, parallèlement à sa carrière d'acteur, Mathieu réalise trois courts-métrages, Fierrot le Pou, Cauchemar blanc et Assassins.

Son passage au long va être salué par la critique : après avoir été remarqué pour Métisse (1993), il crée véritablement l'événement avec La Haine. En écrivant et réalisant le film, il reçoit trois César, dont celui du meilleur film, et du meilleur montage et le prix de la mise en scène au Festival de Cannes.

En 1997, Mathieu adapte son court-métrage Assassins, avec un Michel Serrault à contre-emploi et à qui il donnera la réplique. Le film suscite la polémique au festival de Cannes. Le film est sifflé par les spectateurs.

En 2000, il fonde la société de production MNP Entreprise.
Il réalise ensuite
Les Rivières pourpres, thriller psychologique porté par Jean Reno et Vincent Cassel, qui rencontre aussi un grand succès commercial, et lui permet d'attirer l'attention des studios américains.

Côté réalisation, au début des années 2000, sort Gothika, sa cinquième réalisation, un thriller fantastique porté par la récemment oscarisée Halle Berry, mais aussi Penélope Cruz. Mathieu admettra par la suite qu'il s'agissait de tenter l'aventure hollywoodienne, et d'amasser une partie de l'argent nécessaire à la réalisation d'un projet plus personnel lui tenant à cœur depuis longtemps : Babylon A.D. Ce film est l'adaptation de Babylon Babies, un roman de l'écrivain Maurice G. Dantec. Sorti le , le film est très mal reçu par la critique et échoue au box-office.

En 2011, sort le septième long-métrage de Mathieu, L'Ordre et la Morale, qui raconte l'assaut des troupes militaires françaises, après l'assassinat de quatre gendarmes, et la prise d'otages de vingt-sept gendarmes mobiles en 1988, par les indépendantistes Kanaks sur l'Île d'Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie. Malgré de bonnes réactions dans la presse et parmi les spectateurs, le succès financier du film est mitigé, et l'unique nomination au César pour la meilleure adaptation, lui fait répliquer sur son compte Twitter « J'encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde. ».

 sans-titre.png


les enfants


Mathieu KASSOVITZ est le fils de Chantal Rémy, monteuse de films, et de Peter Kassovitz, réalisateur. Sa mère est française catholique, et son père français juif d'origine hongroise, ayant quitté Budapest pour Paris en 1956, au moment de l'insurrection de Budapest.
Mathieu débute une carrière d'acteur en participant à un épisode de Médecins de nuit en 1978. Son père le dirige dans Au bout du bout du banc (photo) l'année suivante. Puis il obtient un petit rôle dans le premier film de Jean-Loup Hubert L'Année prochaine... si tout va bien.

au-bout-du-bout-du-banc-7.jpg
En 1996, il décroche le
César du meilleur espoir masculin pour sa performance dans Regarde les hommes tomber, première réalisation de Jacques Audiard.

En 1998, il partage avec Vincent Cassel l'affiche de Le Plaisir (et ses petits tracas), et en 1999 participe à Jakob le menteur, troisième et dernier film de cinéma de son père, mené par Robin Williams.
Parallèlement à une carrière de producteur et d'auteur-réalisateur, Mathieu continue à apparaître dans des films remarqués : Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Astérix & Obélix: Mission Cléopâtre, d'Alain Chabat, et joue le premier rôle de l'ambitieux Amen, de Costa-Gavras. Mathieu y interprète un jeune prêtre qui sympathise avec un officier SS, qui a cherché à alerter l'Allemagne et surtout l'étranger sur la Shoah.

En 2005, il participe au thriller historique hollywoodien Munich, de Steven Spielberg, et en 2007, le modeste mais ambitieux film français Louise Michel, de Gustave Kervern et Benoît Delépine.

En septembre 2009, Mathieu est le narrateur du téléfilm documentaire Apocalypse.

En 2012, il interprète le premier rôle masculin de La Vie d'une autre, première réalisation de Sylvie Testud, puis participe aussi au thriller d'action américain Piégée, de Steven Soderbergh. Il partage aussi l'affiche du polar Le Guetteur, avec Daniel Auteuil.

L'année suivante, Mathieu tient un rôle plus secondaire dans la grosse production Angélique, remake d'Ariel Zeitoun, égratigné par la critique et échec commercial.
En 2014, après Vie sauvage, on le voit dans Un illustre inconnu, thriller psychologique dans lequel il a pour partenaire Marie-Josée Croze.

Il continue également à officier en tant que narrateur sur la série de documentaires historiques Apocalypse, succès critiques et commerciaux à travers le monde.
En 2015, c'est d'ailleurs vers la télévision que Mathieu se tourne pour ses nouveaux rôles.

 

sofianen.png
Il s'agit du seul film de David GASTOU
et de Sofiane NEVEU, un jeune nantais.

david g.jpg


les commentaires

imagesSIGXXLSA.jpg
Le scénario se fonde sur le livre Hors Système de Laurence Vidal, Okwari Fortin, Shahi'Yena Fortin et Xavier Fortin.

 

 

 

 

 



18/02/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres