LES ENFANTS DU CINOCHE

REVEILLON CHEZ BOB


18610550.jpg
France

1983
comédie
1h23
date de sortie : 12 décembre 1984

 

avec
Thierry MAGNIER (Jérémie)

et Jean ROCHEFORT (Louis Alban) Guy BEDOS (Thierry Hubert) Agnès SORAL (Florence) Michel GALABRU (Douglas)

 

le sujet

images.jpg
Le petit Jérémie essaye par tous les moyens de réunir ses parents séparés. Il fait croire à son père Louis
que sa mère vit en concubinage avec un certain Bob, qui les maltraite.

La nuit du réveillon, Louis décide de se rendre dans la résidence où habite son ex-femme, pour donner une leçon à ce fameux Bob, qui est en réalité un simple ami. Mais les choses ne se passent pas comme prévu : Louis sait que son ex-femme habite une tour dans une résidence, mais ignore son adresse exacte.
reveillon-chez-bob_246995_6899.jpg
En arrivant, il rencontre par hasard un convive, Thierry, et sa maîtresse Florence. Tous trois se perdent dans l'immense résidence et font une série de rencontres surprenantes.

 

le réalisateur

Denys-Granier-Deferre.jpg
Denys GRANIER-DEFERRE est né le
à Paris.
Ce fils de Pierre Granier-Deferre commence sa carrière dans les années 1970, en tant qu'assistant réalisateur de Claude Zidi, André Hunebelle, Robert Enrico, Bertrand Blier et de... son père, entre autres.
En 1982, il sort son premier long Que les gros salaires lèvent le doigt !

Après ce Réveillon, suivront Blanc de Chine (1988) et Coma (1994).
Dès le début des années 1990, Denys se tourne vers la télévision et signe des épisodes de Navarro, L'instit', Maigret, Les enquêtes d'Eloïse Rome... et des unitaires.
Il est le scénariste de tous ses films, comme Pièce montée, sorti en salles en 2010.

 

reveillon-chez-bob_247000_32716.jpg
les enfants

02d.jpg
Premier film pour Thierry MAGNIER.

Suivront La croisade des enfants (1988), Coyote (1992), Indigènes (2006).

 

les commentaires

 

Bernard Fresson, Mireille Darc et Sam Karmann complètent le casting.

 

reveillon-chez-bob_247004_22652.jpg


C'est la troisième fois, après Un éléphant ça trompe énormément (1976) et Nous irons tous au Paradis (1977) que Jean Rochefort et Guy Bedos se donnent la réplique.

 

 



17/09/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres