LES ENFANTS DU CINOCHE

LES PORTES DE LA NUIT

les_portes_de_la_nuit01.jpgFrance
1945
drame
2h
N&B
date de sortie : 3 décembre 1946

 

avec
Christian SIMON (Cri-Cri Lécuyer)

et Yves MONTAND (Diego) Nathalie NATTIER (Malou Sénéchal) Pierre BRASSEUR (Georges) Serge REGGIANI (Guy Sénéchal) Raymond BUSSIERES (Raymond Lécuyer)

le sujet

Dany%20Robin%20et%20Jean%20Maxime%20(2).jpg
Février 1945, à Paris.
Diego  rencontre son ami Pierrot, qu'il croyait mort devant le  peloton d'exécution des occupants nazis.
Pendant qu'ils fêtent leurs retrouvailles au restaurant voisin, un clochard, qui se présente comme le "Destin", annonce à Diego qu'il est sur le point de rencontrer "la plus belle fille du monde".

Nathalie%20Nattier%20et%20Yves%20Montand.jpg
La prophétie se réalise au cours de la nuit, alors que Diego se trouve sur le chantier  de démolition de Sénéchal, un petit bourgeois pétainiste et        collaborateur. Il fait la connaissance de Malou, la fille de Sénéchal, (mal) mariée à Georges, homme d'affaires enrichi par la guerre.

 

le réalisateur

media.jpgMarcel CARNE est né le .
Orphelin de mère à l'âge de cinq ans, il est élevé par sa grand-mère.

Très vite attiré par le cinéma, il se rend chaque jeudi à une projection de film, puis de plus en plus souvent, trichant quelquefois pour ne pas avoir à payer le prix de sa place.
Son père souhaite qu'il reprenne sa succession et devienne ébéniste, comme lui. Marcel commence donc des cours pour apprendre à tailler le bois. Il les abandonne ensuite même s'ils ne lui déplaisent pas plus que ça. Il suit à la place deux fois par semaine, en cachette, des cours de photographie à l'école des Arts et Métiers.

Pour payer ses séances de cinéma qui se font de plus en plus nombreuses, il travaille alors dans une banque, puis une épicerie et dans une compagnie d'assurance.
Après avoir été assistant-réalisateur secondaire sur un film de Jacques Feyder, et son service militaire, Marcel devient critique de cinéma et réalise son premier documentaire en 1929, Nogent, Eldorado du dimanche.
Après quelques spots publicitaires, Il devient assistant de Richard Oswald, René Clair, Jacques Feyder.

Grâce à l'aide de ce dernier, en 1936 il réalise son premier film, Jenny, et c'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Jacques Prévert. Le scénariste qui contribue à établir sa réputation. Le tandem Carné-Prévert montre lors de leur premier film, Drôle de drame, une entente remarquable qui ne cesse de se renforcer.
Suivront Le Quai des brumes (1938), Hôtel du Nord, Le jour se lève (1939) qui raconte l'histoire d'un ouvrier qui, au moment où il va être arrêté par la police dans sa chambre, revit les instants qui l'ont amené à tuer par amour et, quand le soleil se lève, se suicide d'une balle.

En 1942, sort Les Visiteurs du soir, légende médiévale à la recherche formelle poussée (bien que le réalisateur ait été peu satisfait des costumes).

les_enfants_du_paradis03.jpg
Lorsque Paris est libérée, Carné et Prévert présentent leur chef-d'œuvre, Les Enfants du paradis, situé dans le Paris du XIXe siècle. Le film fascine par son sens du récit, par l'adresse avec laquelle sont présentés figures et événements, par le soin apporté au cadrage et à la photographie, et surtout par la prouesse des acteurs, de Jean-Louis Barrault à Pierre Brasseur, d'Arletty à Maria Casarès, de Marcel Herrand à Gaston Modot.
L'année suivante, Carné et Prévert enchaînent avec Les Portes de la nuit.

Par la suite, sortent des œuvres moins importantes, mais de qualité, comme Juliette ou la clé des songes (1950), Thérèse Raquin (1953, Lion d'argent de la meilleure réalisation à la Mostra de Venise), Les Tricheurs (1958), Trois chambres à Manhattan (1965), Les Jeunes Loups (1968) et Les Assassins de l'ordre (1971).

Marcel meurt à Paris le 31 octobre 1996. Il est enterré au cimetière Saint-Vincent dans le 18e arrondissement de Paris, au pied de la butte Montmartre.
Marcel Carné et Jacques Prévert ont fait de nombreux films ensemble : le premier comme metteur en scène, le second comme dialoguiste et scénariste. Ces films ont été les plus grands succès de la carrière de Carné.

Julien%20Carette.jpg

 
les enfants

Christian%20Simon.jpg
Christian SIMON naît le
à Paris.

Il n'a que 8 ans quand il commence sa carrière.
Après un rôle de figuration dans Le Bataillon du ciel  (1945), il obtient des rôles d'enfants.
Il se prénomme Pierrot dans Voyage Surprise (1946) de Pierre Prévert, Marceau dans Le Bal des Pompiers (1949), Christian dans Passion (1951) et le rôle-titre dans Poil de Carotte (1952). 
Par la suite, Christian ne parvint pas à construire avec succès une carrière d'acteur adulte.

 

les commentaires

19815913_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Saturnin Fabre, Jean Vilar, Julien Carette, et  Dany Robin complètent le casting.

 

A la sortie du film, c'est Pierre Brasseur qui était tête d'affiche.

Les deux chansons du film, Les enfants qui s'aiment et Les Feuilles mortes ont été écrites par Jacques Prévert et composées par Joseph Kosma.
La première est interprétée par Fabien Loris, la seconde par Yves Montand.

 

Le couple vedette devait être interprété par Jean Gabin et Marlène Dietrich.

 

Mal reçu par les critiques, le film n'a pas connu le succès lors de sa sortie en Franc]e. Il est sorti quatre ans plus tard aux États-Unis sous le titre Gates of the night.

 

Il s'agit de la dernière collaboration entre Marcel Carné et Jacques Prévert (au scénario).

 

 

 

 

 

 



16/11/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres