LES ENFANTS DU CINOCHE

LE FANTOME DE CANTERVILLE

en6071.jpgThe Canterville Ghost
Etats-Unis
1943
comédie
1h35
N&B
date de sortie à New-York : 28 juillet 1944 

 

avec
Margaret O'BRIEN (Lady Jessica de Canterville)

et Charles LAUGHTON (Sir Simon de Canterville / le fantôme) Robert YOUNG (Cuffy Williams) William GARGAN (Sergent Benson) Reginald OWEN (Lord Canterville)


le sujet

MV5BZDJkN2JjZGItODc0NS00MmM0LTgyMmEtY2JhMWQ3OTFmNTJjXkEyXkFqcGdeQXVyMTQ1NDUyNzI@__V1_.jpg
Un ministre américain, M. Otis, accompagné de sa famille, s'installe dans l'ancienne demeure des Canterville. 

SG_0117312_O'Brien.jpg
A leur arrivée, l'ancien propriétaire des lieux, prévient M. Otis et sa famille que le fantôme de Sir Simon hante le château, depuis que ce dernier a tué sa femme Eleanore, voilà quelques siècles.
LE%20FANTÔME%20DE%20CANTERVILLE1.jpg
Or, ce fantôme, qui a toujours fait peur à toutes les personnes ayant habité ce château, n'arrive pas à effrayer cette famille américaine, qui affiche une attitude résolument moderne et pragmatique.

 

le réalisateur

260898_DassinJules.gifJules DASSIN est ne le à Middletown, dans le Connecticut.

Il est le père du chanteur Joe Dassin.

Jules grandit à Harlem et va à l'école dans le Bronx. Il adhère au Parti communiste dans les années 1930, qu'il quitte à l'été 1939. Dénoncé par Edward Dmytryk, Jules Dassin s'exile en Europe en 1949. 
A Londres, il tourne Les Forbans de la nuit. Convoqué devant le comité, il fut alors annoncé aux producteurs européens, que les films de Jules Dassin ne pourraient être distribués aux Etats-Unis. Sa carrière s'arrêta. Pour cela, il est l'une des premières victimes du maccarthysme et inscrit sur la liste noire du cinéma.
Il arrive au cinéma par la mise en scène théâtrale.
En 1940, il est engagé comme stagiaire par la
RKO après avoir monté une pièce à New York. Il est assistant d'Alfred Hitchcock sur le tournage du film Joies matrimoniales. La technique et la direction d'acteur d'Hitchcock l'impressionnèrent durablement.

Non retenu par la RKO, Jules réalise un court métrage pour la MGM. D'abord refusé, Le cœur révélateur, d'après une nouvelle de Poe, rencontre un vif succès qui surprend le réalisateur. Lui-même juge ce premier essai « très avant-gardiste et surtout très mauvais »

A l'inverse, il considère son deuxième long métrage The affairs of Martha, dont le coût n'excéda pas 200 000 dollars, comme son meilleur film.

melina-mercouri-y-jules-dassin.jpg
En mai 1954, il rencontre Melina Mercouri, lors du Festival de Cannes. C'est à peu près au même moment qu'il découvre la littérature de Níkos Kazantzákis. Les deux rencontres le lient définitivement à la Grèce.
Il divorce de Béatrice Launer (la mère de ses trois enfants) en 1962, et épouse Melina Mercouri en 1966. Il la mettra en scène dans huit films dont Jamais le dimanche (1960) ou encore Topkapi (1964).

Le couple doit quitter la Grèce à la suite du coup d'État des colonels, ils se réfugient à Paris.
Au rétablissement de la démocratie en Grèce, Melina Mercouri, devenue ministre de la Culture, demande le retour des marbres du
Parthénon, connus sous le nom des marbres d'Elgin, exposés au British Museum de Londres. Jules participe à ce combat.

Il devient, après la mort de son épouse, président de la Fondation Melina Mercouri, qui travaille au rapatriement des marbres en Grèce.

à Athènes. Il était citoyen d'honneur grec.

Ses films noirs mêlaient « documentaire et lyrisme ».  


Norman Z. McLEOD est né le
dans le Michigan, aux Etats-Unis.
Il a commencé sa carrière comme animateur, et se forme au sein de la Christie Film Company.
Après la guerre, il est l'assistant de William Wellman pour le film Les Ailes.
Sa première réalisation est Taking a Chance. Il produit ses meilleurs films avec la Paramount dans les années 1930.
Citons Monnaie de singe (1931), Alice au pays des merveilles (1933), Vingt-cinq ans de fiançailles (1936),   La Pauvre Millionnaire (1938), Le Laitier de Brooklyn (1946), La grande nuit de Casanova (1954).

Norman met fin à sa carrière en 1960, et meurt le à Hollywood.

SG_0117310_O'Brien.jpg
 

les enfants

SG_0117313_O'Brien.jpg
Margaret O'BRIEN est née le
à San Diego, en Californie.
Elle commence très tôt sa carrière dans Débuts à Broadway (1941).
Deux ans plus tard, elle est choisie pour incarner Irène Curie, dans un biopic sur Madame Curie.

L'ange perdu (1943), La parade aux étoiles (1943 aussi), Jane Eyre (1944) la mènent tout simplement au casting du Fantôme de Canterville.
Suivront Le chant du Missouri (1944), Big City (1948), Les quatre filles du Docteur March (1949), Le jardin secret (1949), La diablesse en collant rose (1960).
Margaret continue à tourner jusqu'en 2009.
Elle a également honoré certains séries télévisées, parmi les plus populaires du moment, le temps d'un épisode ;  Rawhide, Perry Mason, L'homme de fer, Docteur Marcus Welby, Arabesque...

 

les commentaires


Le film est une adapté d'une nouvelle d'Oscar Wilde publiée en 1887, est traduit également par Le Fantôme des Canterville.

SG_0117315_O'Brien.jpg
 

Il existe trois autres adaptations cinématographiques :
de William F. Claxton  en 1985,

de Sydney Macartney en1996,

de Yann Samuell en 2016.

 



25/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres