LES ENFANTS DU CINOCHE

LE DERNIER METRO

France
1979
Drame
2h11
date de sortie : 17 septembre 1980

 

César :
Meilleur film
Meilleur réalisateur (François Truffaut)
Meilleur scénario original ou adaptation
Meilleur acteur (Gérard Depardieu)
Meilleure actrice (Catherine Deneuve)
Meilleure musique (Georges Delerue)
Meilleur décor (Jean-Pierre Kohut-Svelko)
Meilleure photographie (Nestor Almendros)
Meilleur son (Michel Laurent)
Meilleur montage (Martine Barraqué)

Nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle (Heinz Bennent)
Nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle (Andréa Ferréol)

 

avec
Franck PASQUIER (Jacquot)
et Sabine HAUDEPIN (Nadine Marsac) Catherine DENEUVE (Marion Steiner) Gérard DEPARDIEU (Bernard Granger) Heinz BENNENT (Lucas Steiner) Jean POIRET (Jean-Loup Cottin) Andréa FERREOL (Arlette Guillaume)

 

le sujet


Alors que les Allemands occupent la moitié de la France, Marion Steiner ne pense qu'aux répétitions de la pièce qu'elle doit monter au théâtre Montmartre dont elle assure la direction depuis que son mari juif allemand, Lucas, s'est enfui de Paris.

 

 
















En réalité, Lucas s'est réfugié dans les sous-sols du bâtiment. Chaque soir, Marion lui rend visite et commente avec lui le travail des comédiens, notamment celui du jeune premier de la troupe, Bernard Granger.

 

le réalisateur

Pour la biographie et la filmographie de François TRUFFAUT, se connecter à ce lien. 

 

les enfants

Seul film pour Franck PASQUIER.

C'est la troisième fois que Sabine HAUDEPIN tourne sous la ditrection de François Truffaut. Il l'a faite débuter enfant dans Jules et Jim (1960), puis dans La Peau douce (1962).
Adulte, on l'a a revue dans Max Mon amour et Meilleur espoir féminin.

 

les commentaires

 

On entend plusieurs chansons des années 1930 et 1940. Entre autres, deux chansons interprétées par Lucienne Delyle, Mon amant de Saint-Jean et La prière à Zumba.

Les scènes de théâtre ont été tournées au théâtre Saint-Georges à Paris.

 

Film le plus riche et le plus accompli de Truffaut, il aborde de nombreux thèmes :
l'occupation allemande (lois contre les Juifs et les étrangers pendant le régime de Vichy), les bouleversements et les attitudes qu'elle entraîne, les résonnances entre la vie réelle et la fiction théâtrale ,et les mécanismes de défense contre l'oppression et l'obscurantisme.

L'homosexualité, masculine et féminine, est abordée avec tolérance.

 

Ce film s'inspire de la vie de Miss Blubell, de son mari Marcel Leibovici, pendant l'Occupation, et de la pièce de théâtre Carola de Jean Renoir.


gare aux gaffes

 

Sur l'affiche française du film, la croix gammée est dessinée à l'envers.

 

les affiches du film à l'étranger

Espagne

Etats-Unis 

 



03/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres