LA TOUR INFERNALE - LES ENFANTS DU CINOCHE

LES ENFANTS DU CINOCHE

LA TOUR INFERNALE

5105WNSSD9L__SY445_.jpgThe Towering Inferno

Etats-Unis
1974

catastrophe
2h45
date de sortie en France : 12 mars 1975

 

Oscars :
Meilleure photographie (Fred J. Koenekam)
Meilleur montage (Carl Kress et Harold F. Kress)
Meilleure chanson (Al Kasha et Joel Hirschhorn)
Nommé pour le meilleur film

Nommé pour le meilleur second rôle masculin (Fred Astaire)

Nommés pour la meilleure direction artistique (William J. Creber, Ward Preston et Raphael Bretton)

Nommé pour la meilleure musique de film (John Williams)

Nommé pour le meilleur son (Theodore Soderberg et Herman Lewis)

Capture.PNG
Golden Globes :

Meilleur acteur dans un second rôle (Fred Astaire)

Révélation féminine de l'année (Susan Flanner)

BAFTA Awards :

Meilleur acteur dans un rôle secondaire (Fred Astaire)

Meilleure musique de film (John Williams)

David di Donatello du meilleur film étranger

Kinema Junpo Awards du meilleur film étranger

avec
Mike LOOKINLAND (Phillip)
Carlena GOWER (Angela)

et Steve McQUEEN (Michael O'Hallorhan) Paul NEWMAN (Douglas Roberts) William HOLDEN (Jim Duncan) Faye DUNAWAY (Susan Franklin) Fred ASTAIRE (Harlee Claiborne)

 

le sujet

MV5BNjcyMzMyMTA2MF5BMl5BanBnXkFtZTcwMDg3MDU5NA@@__V1_.jpg
L'architecte Douglas Roberts revient à San Francisco pour l'inauguration du plus grand gratte-ciel du monde, qu'il a lui-même conçu. 
Tous les invités sont des stars de la télé, du cinéma, de la politique... En tout, 300 invités triés sur le volet.
imagesTDPY9Y51.jpg
Alors que la soirée bat son plein au 135ème étage, un court-circuit dans un local technique, au 81e étage, provoque un incendie.
MV5BMjdmODNmMmMtNWIyZS00MDllLWJlYTUtOWUzN2E4ODcyOGFiXkEyXkFqcGdeQXVyMjUxODE0MDY@__V1_SY1000_CR0012561000_AL_.jpg
Alors que le feu se propage, détruisant tout sur son passage, Michael O'Hallorhan, colonel des sapeurs pompiers, tente de sauver les invités qui se sont retrouvés piégés par les flammes.

 

le réalisateur


John GUILLERMIN (à droite) est né le
à Londres (Royaume-Uni)

Ayant débuté avec des séries B de qualité modérée, il se fit malgré tout une réputation en réalisant trois films aujourd'hui considérés comme des classiques : La Tour Infernale, King Kong en 1976, et Mort sur le Nil en 1978.(Evening Standard British Film Award du meilleur film).
Mais, à partir des
années 1980, son succès est bien moindre. Ses derniers films sont à petit budget (comme Sheena, Reine da la Jungle  (1984, nommé au Razzie Award du pire réalisateur ou King Kong 2 (1986, nommé au Fantasporto du meilleur film) et des téléfilms,

John est mort le 7 septembre 2015, à Los Angeles.
behindscenes_001.jpg
Irwin ALLEN (à droite) s'est vu confié les scènes d'action.
Né le à
New York, il est diplômé en journalisme.
D'abord rédacteur de revues, producteur et réalisateur d'une émission de radio,  et propriétaire d'une agence de publicité, il se lance dans la production de films au cours des années 1950.
Sa comédie fantaisiste L'Histoire de l'Humanité, qui sort en 1957 et dans laquelle Dennis Hopper incarne Napoleon et Harpo Marx Isaac Newton, est un lourd échec critique et commercial, mais Irwin remporte un certain succès au box-office avec Le Cirque Fantastique (1959) et Le Monde Perdu (1960).
En 1964, il se lance dans la production télévisuelle avec Voyage au fond des mers, une série de science-fiction qui jouit d'une bonne popularité.  Encouragé par ce succès, il lance l'année suivante ce qui deviendra sa série la plus célèbre :
Perdus dans l'espace
Suivent les séries Au cœur du temps et Au pays des géants.

Il revient au cinéma avec succès au début des années 1970 en produisant L'Aventure du Poséidon, que réalise Ronald Neame.  Se déroulant dans un paquebot renversé par une lame de fond, L'aventure du Poséidon lance la mode du film-catastrophe.  Toujours dans la même veine, Irwin connaît un succès encore plus impressionnant avec sa production suivante, La Tour infernale.
L'Inévitable Catastrophe est un film centré sur un essaim d’abeilles meurtrières. Une déception, tant au niveau critique que commercial.  
Irvin ne connait guère plus de succès avec Le Dernier Secret du Poséidon, une suite du film, qu’il produit et dirige.   Le film, qui se passe sur une ile menacée d’une éruption volcanique, passe pratiquement inaperçu.

Irvin retourne alors vers la télévision et continue de produire des téléfilms dans le genre catastrophe, en association avec les studios Warner. Il termine sa carrière avec le drame social Au-dessus de la loi en 1986.
à Santa Monica, en Californie.

 

 MV5BOGYyOWQ0NzctMTg5Yi00YmIzLTg1OTYtNDA0NjgxYmU5ODA2XkEyXkFqcGdeQXVyMjUxODE0MDY@__V1_.jpg


les enfants

MV5BMTgwMDk4MDc1OV5BMl5BanBnXkFtZTYwNDAzOTU2__V1_UY317_CR10214317_AL_.jpgMike LOOKINLAND est né le 19 décembre 1960, dans l'Utah, aux  Etats-Unis.
Il a débuté sa carrière en 1971 avec du doublage et des téléfilms.
Très populaire et très demandé, il tourne dans 5 séries TV, et trois films pour le cinéma, dont Amnésie totale en 1971.
Après La Tour Infernale, on revoit Mike à la télévision, dans un épisode de La Petite Maison dans La Prairie (1977), et d'autres séries inédites en France.
Il faut attendre 2003 pour le retrouver au cinéma, dans Dickie Roberts: Ex-enfant star, dans lequel il joue son propre rôle, au milieu d'autres ex-enfants stars : Adam Rich, Erin Moran, Jeremy Miller, Corey Haim, Gary Coleman, Corey Feldman...   

Carlena_gower.jpg
Carlena GOWER est née le 21 avril 1967, en Californie.

Elle a déjà deux téléfilms à son actif, quand elle tourne dans La Tour Infernale.
La suite de sa carrière fut essentiellement télévisuelle, un épisode de série par-ci par-là, Super Jaimie (1976), La Petite Maison dans la Prairie (1976 aussi) et des productions invisibles chez nous.
Après une traversée du désert entre 1982 et 2015, elle reprend le chemin des studios pour un téléfilm, mais dans un petit rôle de journaliste.

 

les commentaires


Consacrant le genre film catastrophe après le triomphe de L'Aventure du Poséidon (1972), La Tour infernale en représente l'exemple le plus marquant de son époque, tant par ses moyens colossaux, que par le réalisme de ses effets spéciaux. Jusqu'à ce jour, aucune distribution plus prestigieuse ne fut réunie puisqu'aux deux acteurs principaux, alors les mieux payés du monde, Paul Newman et Steve McQueen, le film s'adjoint pas moins de douze grandes vedettes, toutes dans des rôles majeurs. Par ailleurs, le film a fait l'objet d'un second doublage en français en 2000. 


Le scénario est inspiré de The Tower de Richard Martin Stern et The Glass Inferno de Thomas N. Scortia et Frank M. Robinson, inspirés par la construction du World Trade Center au début des années 1970, et par ce qui pourrait arriver si un incendie important éclatait dans un gratte-ciel de ce genre

 

Susan Blakely, Richard Chamberlain, Jennifer Jones, O. J. Simpson, Robert Vaughn, Robert Wagner et Susan Flannery complètent un casting déjà prestigieux.


Irwin Allen voulait d'abord donner le rôle de l'architecte à Steve McQueen. Celui-ci a insisté pour obtenir celui du chef des pompiers. Pour son rôle, il a suivi une formation de deux  semaines auprès de vrais professionnels
Le rôle de Lisolette Mueller a d'abord été offert à Olivia de Havilland. C'est Jennifer Jones qui l'a obtenu. Ce fut son dernier rôle au cinéma : après le suicide de sa fille en 1976, elle abandonne le cinéma pour se consacrer à la psychologie, en créant la Jennifer Jones Simon Foundation for Mental Health and Education.

 

 

MV5BM2M2N2MzOGEtZmRmOS00ZGU4LWEwNTUtMjVkMTUxNzEzYjEyXkEyXkFqcGdeQXVyNzc5NjM0NA@@__V1_.jpg
Steve McQueen et Paul Newman, bien qu'entretenant une amicale rivalité, avaient toujours envisagé de faire un film ensemble sans y parvenir jusque-là. Les associer dans ce film-catastrophe a nécessité de longues tractations.

 

Le tournage s'est déroulé du 9 mai au 11 septembre 1974.
Le bâtiment utilisé dans le film est en fait une série de maquettes en miniature. Seules les sections du bâtiment utilisées par les acteurs sont réelles. L'ascenseur panoramique de La Tour infernale est l'un de ceux du Hyatt Regency Hotel à San Francisco.

 
Steve McQueen et Paul Newman réalisent  la plupart de leurs cascades dans le film. C'est notamment Newman, entre autres, qui descend et monte lui-même l'escalier déchiqueté par l'explosion.

 

Les producteurs ont remercié les départements du feu, les équipes de sapeurs pompiers et leurs chefs réciproques Keith P.Calden et Raymond M.Hill des villes de San Francisco et Los Angeles par la mention suivante au générique :

« A ceux qui donnent leur vie pour que d'autres puissent vivre, aux pompiers du monde, ce film vous est dédiée avec reconnaissance. »

 



21/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres