LES ENFANTS DU CINOCHE

LA GUERRE DES TUQUES

370e689f4afd.jpg

 


Québec

1984

comédie dramatique
1h32
date de sortie en France : avril 1985

 

Grand prix du Festival jeune public de Laon

Palme d'Or au festival international de Moscou
Grand prix du public au festival international de films pour enfants
Bobine d'Or pour le film ayant obtenu le plus de recettes 
Génie du meilleur montage

Nommé au Génie de la meilleure conception des costumes

Nommé au Génie du meilleur son
Nommé au Génie du meilleur montage sonore
Nommé au Génie du meilleur film

Nommé au Génie de la meilleure chanson originale 

 

avec
Cédric JOURDE (Luc Chicoine)
Maripierre A. D'AMOUR (Sophie Tremblay)
Julien ELIE (Pierre Manchinot)
et France BOUCHARD-LAVOIE (Mère de Pierre) Jean GUERIN (Père de Pierre) Hélène ARSENEAU (Mère de Sophie) 

 

le sujet

9d617b6e997a.jpg
C'est le congé des Fêtes qui commence.

En revenant de l'école, Luc propose de passer leurs vacances à jouer à la guerre, avec un butin qui sera partagé.
SG_0038507_Unknown Performer.jpg
L
es ennemis ne se parlent plus des vacances, sauf pour s'envoyer des vacheries. La guerre commence au petit matin et s'arrête à la nuit tombante, durant toutes les vacances d'hiver Les moins nombreux vont construire un fort, et l'équipe qui sera dans le fort à la fin des vacances aura gagné.

331368fa49b7.jpg
Les enfants sont ensuite séparés en deux équipes, mais, Pierre et ses camarades, désavantagés dès le départ, décident de ne pas jouer à la guerre, mais changeront d'idée sur les conseils de Sophie Tremblay, la nouvelle voisine de Pierre, qui se joint à eux, ainsi que sa sœur Lucie.

 

le réalisateur
Capture.PNG
André MELANCON est né le 18 février 1942.

Il grandit dans sa ville natale de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.
Après avoir terminé ses études, il part un an au Pérou.
De retour au Québec, il devient psycho-éducateur avant de travailler au Conseil québécois pour la diffusion du cinéma.
Au cours de l'année 1970, il tourne son premier documentaire. Le film ne connait qu'une diffusion limitée.
André enchaine avec deux petits films didactiques sur l'enseignement des mathématiques, puis avec le documentaire Des armes et les hommes, portant sur la violence et sa représentation.

En 1973, il tourne trois courts-métrages centrés sur des enfants : « Les Oreilles » mène l'enquête, Les Tacots et Le Violon de Gaston. L’enfance est aussi au cœur des deux premiers longs-métrages qu’il réalise : la comédie Comme les six doigts de la main et le documentaire Les Vrais Perdants, regard critique sur la pression que subissent les enfants placés en situation de compétition.
André devient également entraîneur de la Ligue nationale d'improvisation.

Au début des années 1980, le producteur Rock Demers entreprend la production d’une série de films pour toute la famille : les Contes pour tous. C’est André qui réalise le premier de la série : La Guerre des tuques. Le film, émaillé de répliques qui passeront à l’histoire, est présenté à la fin de l’année 1984 et connaît un franc succès. Il réalise trois autres contes pour tous : Bach et Bottine en 1986, Fierro l'été des secrets en 1991 et Daniel et les Superdogs en 2004. Il participe aussi au scénario de La Grenouille et la Baleine, que dirige Jean-Claude Lord et qui est un autre grand succès de la série.

Vers la fin des années 1980, André est engagé pour réaliser l’adaptation télévisuelle du roman Les Filles de Caleb, mais un désaccord avec le producteur le pousse à abandonner le projet. Il change de registre avec le polar hivernal Rafales, basé sur un scénario qu'il écrit avec les deux acteurs principaux Denis Bouchard et Marcel Leboeuf.

En 1997, André écrit et réalise Cher Olivier, une télé-série de quatre heures évoquant la vie et la carrière de l’acteur comique Olivier Guimond. Succès d’audience, la série rafle neuf Prix Gémeaux dont ceux de la meilleure série dramatique, de la meilleure réalisation et du meilleur scénario. 
André sera moins heureux avec ses télé-séries suivantes : Ces enfants d'ailleurs – La suite, d'après un roman d'Arlette Cousture, puis Asbestos, reconstitution du conflit ouvrier survenu à Asbestos en 1949. Dans les deux cas, l'accueil est assez mitigé.

Avec son documentaire L'Age de passion, sorti en 2008, il effectue un retour aux sources, alors qu'il se demande ce que sont devenus les enfants qu'il nous avait présentés trente ans plus tôt, dans son film Les Vrais perdants.

Nommé Officier de l'Ordre national du Québec en 2013, récompensé du Prix Jutra pour l'ensemble de sa carrière en 2015 et Compagnon de l'Ordre des arts et des lettres du Québec en 2016, André décède le 23 août 2016 à Montréal.

 d439c214a409.jpg


les enfants

SG_0038498_Unknown Performer.jpg
Né en 1971, Cédric JOURDE trouve ici son seul rôle.

MV5BN2I4N2UyN2UtOTQ4OS00NTE2LWJmYzYtNTE0NTBlYzA1YWY4XkEyXkFqcGdeQXVyNTA1NDY3NzY@._V1_.jpg
Seul film, également, pour Maripierre A. D'AMOUR (à droite) née en 1973, et Julien ELIE.

 

les commentaires

 

La Guerre des tuques a été l'un des plus grands succès populaires du cinéma québecois des années 1980. Il est aujourd'hui considéré comme un film-culte auprès des jeunes de cette génération.

MV5BMzBmZmJkYWItMmQ1Ni00YzJjLWFhMmUtNjc5NjdiNzAxODUwXkEyXkFqcGdeQXVyNTA1NDY3NzY@._V1_SY1000_CR0015491000_AL_.jpg
 

 

Ce film est le premier de la série de films pour enfants Contes pour tous, créé par les productions La Fête. Ce film a été distribué dans plus de 125 pays.

 
L’amour a pris son temps est interprétée par Nathalie Simard.
 
Le film a été tourné à Baie Saint-Paul et Saint-Urbain, au Québec, entre le 28 février et le 7 avril 1984.
Il a inspiré un spin-off : La Forteresse suspendue.
 
Hélène Arseneau est la mère de Maripierre A. D'Amour dans le film et dans la vie.

02c69967472b.jpg

C'est Lucy qui interprète  Cléo, la chienne.
 



09/09/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres