LES ENFANTS DU CINOCHE

LA GUERRE DES BOUTONS (Yves Robert)

France
1961
Comédie

1h32

N&B 
date de sortie : 18 avril 1962


Prix Jean Vigo
Victoire du cinéma français
 

GUERRE DES BOUTONS (LA) 


avec
André TRETON (Lebrac, chef des Longevernes)
Martin LARTIGUE (Petit Gibus)
Christophe BOURSEILLER (Gaston)
Michel ISELLA (L'Aztec)
et Jacques DUFILHO (le père l'Aztec) Jean RICHARD (le père Lebrac) Michel GALABRU (le père Bacaillé) Pierre TCHERNIA (Bédouin, le garde-champêtre)
 

 

le sujet 

GUERRE DES BOUTONS (LA)
Les enfants de Longevernes ont déclaré la guerre à ceux de Velrans, le village voisin, en les traitant de "Couilles molles".

Lebrac et ses camarades ont l'idée d'arracher les boutons et les bretelles de leur ennemis afin de les faire rosser par leurs parents.
Eux-mêmes, pour éviter le même châtiment, décident de combattre entièrement nus.
 

 

le réalisateur 

GUERRE DES BOUTONS (LA) 

Yves ROBERT naît à Saumur  le 19 juin 1920, mais passe une partie de son enfance dans le nord du Maine-et-Loire.
Il débute dans la vie professionnelle comme typographe, à l'âge de 13 ans et multiplie les petits métiers : pâtissier, livreur...
Yves gagne Paris en 1939, monte sur les planches, participe à la création de plusieurs pièces de théâtre et joue au cabaret. Il remporte le prix du meilleur comédien en 1949.
Yves est engagé par Marcel Carné pour son premier grand rôle. Il participe au total en tant qu'acteur à une cinquantaine de films, au cours desquels il fait preuve de son talent et de son éclectisme, interprétant souvent des personnages hauts en couleurs.
Attiré par la mise en scène, il tourne son premier court-métrage en 1951, puis réalise son premier film Ni vu ni connu, avec un certain Louis de Funès dans un premier rôle.
En 1961, Yves fonde avec son épouse Danièle Delorme Les productions de La Guéville.
Le Grand Blond avec une chaussure noire, Un éléphant ça trompe énormément, et sa suite Nous irons tous au paradis (nomination au César du meilleur film), La gloire de mon père, lui apportent la reconnaissance internationale.
En 2002, Yves est terrassé par une hémorragie cérébrale, laissant une oeuvre importante.
 

guerredes boutons.jpg


les enfants
 

GUERRE DES BOUTONS (LA)
André TRETON vit depuis toujours à Rugles, dans le sud du département de l'Eure.

Il s'agit de son seul rôle. 

GUERRE DES BOUTONS (LA)Pour la filmographie de Martin LARTIGUE, se connecter à ce lien. 

 
Né Christophe Gintzburger-Kinsbourg, Christophe BOURSEILLER a vu le jour le 27 septembre 1957 à Paris, dans une famille de comédiens.

GUERRE DES BOUTONS (LA)
Il se retrouve propulsé très jeune au cinéma dans La guerre des boutons (photo), à l'initiative d'Yves Robert.
Après des études de philosophie,  Christophe devient écrivain, journaliste et homme de radio, auteur d'une trentaine de livres.
En tant qu'acteur, on l'a vu dans Les uns et les autres, Clara et les chics types, P.R.O.F.S, LOL, et Feu Rouge (2018), parmi vingt-cinq films.
Enseignant à l'Institut d'études politiques de Paris, et étudiant à l'Université de Paris-1, il a présenté une thèse de doctorat
.
Christophe fut également conseiller éditorial de Frédéric Taddeï pour l'émission Ce soir (ou jamais !) sur France 3, et coproduisit l'émission Electromania sur France Musique.
Christophe est, par ailleurs, le demi-frère de l'ex-femme torero Marie Sara.
 

 

les commentaires 

 

Pour trouver les jeunes comédiens amateurs, le réalisateur photographie alors près d'un millier d'enfants d'une douzaine d'années, dans différentes colonies de vacances et en sélectionne une centaine. 

 

Tourné dans la sablière d'Auffargis, au collège Adolphe-Chérioux à Vitry-sur-Seine, ainsi qu'au village d'Armenonville-lès-Gâtineaux et de Bailleau-Armenonville, Yves Robert à profité également des abords de sa propriété à Saint-Hilarion. 

GUERRE DES BOUTONS (LA)
La célèbre réplique du Petit Gibus : "Si j'aurais su, j'aurais po v'nu !" n'appartient pas au roman original.
 

 

La Guerre des boutons a totalisé 9.950.000 entrées. 

 

 


Le
roman éponyme de Louis Pergaud fut publié en 1913.
La Guerre des gosses, première adaptation, date de 1936. 
La guerre des boutons, ça recommence...
 est un remake irlandais de 1995. 

 

La Guerre des boutons est un opéra de Philippe Servain, monté en 1996. 

 

La Guerre des boutons existe enfin sous la forme d'une bande dessinée de Mathieu Gabella, publiée en 2005. 

 

Christophe Barratier (Les Choristes) et Yann Samuell (Jeux d'enfants) ont réalisé chacun une adaptation du roman. 

 

les affiches du film à l'étranger 


 
Italie 

  



04/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres