LES ENFANTS DU CINOCHE

L'ESPRIT DE LA RUCHE

artoff1846.jpg

El Espíritu de la colmena
Espagne
1972
comédie dramatique
1h37

date de sortie en France : 5 janvier 1977

 

Coquille d'or au Festival international du film de San Sebastián

 

avec

Ana TORRENT (Ana)

Isabel TELLERIA (Isabel)
et Fernando FERNAN GOMEZ (Fernando) Teresa GIMPERA (Teresa)
 

le sujet

critique-l-esprit-de-la-ruche-erice.jpg
Dans les années 1940, la projection du film Frankenstein dans un village perdu du plateau castillan va  impressionner deux petites sœurs.
mehilaispesan_henki.jpg
Si pour Isabel, tout cela est imaginaire, pour Ana au contraire, le monstre existe et elle se met à sa recherche.

 

le réalisateur


Victor ERICE étudie le droit et les sciences politiques à l'université de Madrid,  

Il est admis à la Escuela Oficial de Cinematografía (EOC), où il obtient le diplôme de réalisateur.
Il écrit des articles, des critiques pour les revues Nuestro Cine et Cuadernos de Arte y Pensamiento. Il travaillera d'abord comme scénariste, puis comme réalisateur de films publicitaires.

C'est en 1969 qu'il débute à la réalisation de cinéma. En 1973, il tourne son premier long-métrage, L'esprit de la Ruche, qui recevra la plus haute distinction du Festival International de Cinéma de San Sébastian. Cela lui permet d'accéder à une reconnaissance publique et critique notable.

En 1983, il dirige Le Sud, d'après un roman d'Adelaida García Morales, son épouse de l'époque. C'est une œuvre dans la lignée des thématiques déjà abordée dans L'Esprit de la Ruche : l'enfance et l'accès à l'individuation dans les sociétés en crise, l'expérience du cinéma, les relations au père, l'exil... Victor dira de ce deuxième film qu'il reste inachevé : un deuxième volet était en effet prévu, qui n'a pu être produit : le producteur Elías Querejeta ne parviendra pas à convaincre le principal financeur du projet.  

Une décennie plus tard, Victor réalise Le Songe de la Lumière (1992), avec la collaboration du peintre Antonio Lopez-Garcia,. Le film sera présenté au Festival de Cannes, où il obtient le Premier Prix du Jury et celui de la Critique Internationale (FIPRESCI).

Dès 1995, il entreprend d'adapter la nouvelle de Juan Marsé, El Embrujo de Shangai et engage la préparation du tournage. Mais le producteur ne suit pas, et le projet est abandonné définitivement en mars 1999. Le scénario est cependant édité en 2001.

En 2002, à la demande de Wim Wenders, à l'origine du projet, il tournera un épisode du film collectif Ten Minutes older : the Trumpet (inédit en France), qu'il intitule Alumbramientoe1.

En 2005, le Centre de Culture Contemporaine de Barcelone lui commande, dans le contexte de l'exposition : Erice / Kiarostami : correspondances, une série de lettres filmées entre le réalisateur iranien et lui-même. Cette série s'intitule Cartas a Abbas Kiarostami, et sera présentée à l'exposition de Barcelone, . Elle est reprise en 2008, au Centre Georges Pompidou à Beaubourg (Paris) et finalement publiée dans le catalogue de l'exposition. 

C'est dans le même contexte que Victor écrit et réalise, avec de modestes moyens, à la demande d'Alain Bergala et de Jordi Ballo, commissaires de l'exposition de 2005 et 2008, le film La Morte rouge. Il y évoque la première expérience de cinéma d'un enfant de 6 ans (lui-même) à San-Sebastian, dans l'Espagne déchirée et franquiste du début de la dictature (1946). 

Depuis 2010, il travaille, de façon discontinue, sur une série documentaire intitulée Memoria y Sueño (inédit), évoquant les lieux de tournage des grands films de l'histoire du cinéma.  

Au Festival de Cannes en 2010, il fit partie du jury présidé par Tim Burton.

 arton236.jpg


les enfants


Pour la filmographie d'Ana TORRENT (à gauche), se connecter à ce lien.

esprii.jpg
Il s'agit du seul film d'Isabel TELLERIA (à droite).

 

les commentaires


Considéré comme l'un des chefs d'œuvre du cinéma espagnol, le film a été réalisé durant les dernières années de la dictature de Francisco Franco.
L'action se déroule dans les années 1940, et le film critique subtilement l'Espagne d'après la guerre civile.

frankenstein-boris-karloff1.jpg

Le film Frankenstein en question est la version de 1931 avec Boris Karloff.

 

 



27/07/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres