LES ENFANTS DU CINOCHE

KUNG-FU MASTER

kunfu_master.jpg

France
1987
Drame

1h20
date de sortie : 9 mars 1988

 

avec
Mathieu DEMY (Julien)
Charlotte GAINSBOURG (Lucy)
et Jane BIRKIN (Mary-Jane)

 

le sujet

 

Mary-Jane est une femme de 40 ans.

Le jour où sa fille Lucy donne une boum, elle se prend de pitié pour l'un de ses copains, Julien, qui est en train de vomir après avoir forcé sur l'alcool.
Julien, quatorze ans à peine, aime les
motos, les impers amples et un peu crades, et surtout se passionne pour le jeu vidéo Kung-Fu Master, qui accapare une grande partie de son temps libre.

Mary-Jane veut revoir Julien ; elle vient le chercher à la sortie du lycée, ou lui rend visite lorsqu'il est malade. Elle est tombée amoureuse de lui, même si la différence d'âge la trouble.

 

le réalisateur

Agnès Varda est née le 30 mai 1928 d'un père grec et d'une mère française.
Sans toit ni loi (1985), mettant en vedette Sandrine Bonnaire, lui vaut le Lion d'or à Venise.

En 1990, Agnès réalise Jacquot de Nantes, en hommage à son mari Jacques Demy, décédé à la fin du tournage.
En 1995, pour le centième anniversaire du cinéma, avec l'appui de nombreuses vedettes (dont Michel Piccoli), elle réalise Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma, une fantaisie remplie de clins d'œil, de références au cinéma et d'une distribution prestigieuse.
En 2000, Les Glaneurs et la Glaneuse est un autre moment important dans la carrière d'Agnès. Elle y utilise une caméra numérique, qui lui donne l'occasion de réaliser, seule, une œuvre sur le glanage.
En décembre 2008, sort un long métrage en forme d'autoportrait, Les Plages d'Agnès, où elle revient sur sa vie et sur son travail, et pour lequel elle obtient le César du meilleur documentaire.
Le 2 février 2009, elle reçoit le prix Henri-Langlois pour l'ensemble de sa carrière puis, le 12 avril 2009, devient commandeur de la Légion d'honneur. 
Visages Villages, son dernier film documentaire, est sorti en 2017 et a été projeté au festival de Cannes.
Agnès Varda nous quitte en 2019.


KFM_07_c_CINE-TAMARIS.jpg


les enfants

326b8a5b48fbecb792241fe5a8fd7e14.jpg
Mathieu Demy est né le 15 octobre 1972 à Paris. Il est le fils d'Agnès Varda et de Jacques Demy.

Il débute au cinéma très jeune dans plusieurs films de sa mère.
Son parcours d’acteur alterne comédie et drame. Il est notamment remarqué en 1998 pour son interprétation émouvante d’un jeune homme atteint du sida dans le film musical Jeanne et le Garçon formidable.
En 1999, il crée la société Les Films de l’Autre, afin de développer ses premiers courts-métrages. Il produit et réalise en 2000 son premier film Le Plafond, adapté d’une nouvelle de Tonino Benacquista, dans des conditions de production et post-production proches de celles d’un long métrage.
Le film reçoit les prix du public au Festival Premiers Plans d'Angers et au Festival International du court-métrage d’Uppsala, le prix de la Jeunesse au festival Côté Courts de Pantin, ainsi que des prix à Rennes, Dignes, Mamers.
En 2001, Mathieu joue dans Les Acteurs anonymes. Dans Nos enfants chéris, il interprète un trentenaire qui croise son amour de jeunesse au moment où il devient père.
Mathieu se voit décerner en 2001 le prix d’interprétation au Festival de Paris pour Quand on sera grand, reçoit à deux reprises le prix d’interprétation au Festival Européen Cinessone.

Mathieu reprend le rôle de Martin pour l’adaptation télévisée de Nos enfants chéris, diffusée en 2007 et 2008 sur Canal+. Il est également à l’affiche de La Fille du RER d’André Téchiné, et du téléfilm dramatique Mes chères études, réalisé par Emmanuelle Bercot.
En 2011, Mathieu interprète le père de Laure, le «garçon manqué» de Tomboy.
La même année, Mathieu écrit, réalise et produit son premier long-métrage, Americano, dont il interprète également le rôle principal. Le film fut bien accueilli par la critique au moment de sa sortie, en novembre 2011.

 







 Pour la biofilmographie de Charlotte GAINSBOURG (à droite), se connecter à ce lien.

 

les commentaires


 

Pendant le tournage du portait que la réalisatrice réalisait sur Jane Birkin (Jane B par Agnès V), l'actrice lui fit part de ce sujet qui fut tourné simultanément, avec les moyens du bord : chez Jane Birkin, chez ses parents à Londres, au Lycée Molière, avec les enfants des deux femmes... 

 

 



02/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres