LES ENFANTS DU CINOCHE

Karol ZUBER

sans-titre.png
Né le
à Paris, Karol Zuber est le fils d'une linguiste et du linguiste et logicien Richard Zuber.


Il débute enfant par une série où il interprète Mozart enfant.

Suivront Femmes de personne (1983), dans lequel il incarne le fils de Marthe Keller et Pierre Arditi, La septième cible, Dernière Fugue, de Miguel Vassy, avant de se diriger vers la musique. 

A quatorze ans, en 1988, il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il décroche de nombreuses distinctions, dont huit premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue, musique du XXe siècle, orchestration, analyse, accompagnement vocal, improvisation au piano.

 

Après avoir fréquenté le lycée Henri IV, Karol est reçu premier à l'École Normale Supérieure de Paris. Il obtient une licence d'histoire, de philosophie et une maîtrise d'anglais. Il décroche également un master en philosophie de l'université de Cambridge sort diplômé de l'ENSAE où il a étudié les mathématiques. 

Karol a été également reçu premier à l'agrégation de musique en 1996. Finalement, il obtient en 2003 un doctorat en musicologie de l'EHESS en soutenant une thèse de doctorat portant sur les Etudes pour piano de György Ligeti.

Il mène en parallèle une carrière universitaire, enseigne à l'université Paris IV (1998-2003) puis à l'École polytechnique (2003-2009). Il est maître de conférences à l'ENS depuis 2004. Entre 2006 et 2009, il est compositeur en résidence auprès de l’Orchestre national de Toulouse.

 

KB1.png

Karol a été amené à collaborer avec des auteurs contemporains (Minh Tran Huy, Daniel Pennac, Hedi Kaddour, Olivier Dhénin…), des chorégraphes (Julien Lestel…) et plusieurs cinéastes (Stéphane Breton, Jean-Xavier de Lestrade, Mehdi Ben Attia…). D’autre part, certaines de ses œuvres s’inspirent de musiques actuelles : La Vie antérieure, le Premier concerto pour piano, Blow up, Destroy, Manhattan...

Improvisateur, il accompagne depuis longtemps des lectures de textes et des films muets. Il s'est déjà produit en compagnie de Daniel Pennac, Anne Consigny, Nicolas Vaude, Daniel Mesguich, Raphaël Enthoven, Pierre Jourde, les livreurs lecteurs sonores…

Karol a joué et enregistré avec des musiciens de jazz : Barre Philips, Baptiste Herbin, Raphaël Imbert et Vincent Lê Quang. En décembre 2014, il est le premier pianiste au monde à avoir accompagné l'intégralité (performance de plus de six heures, avec moins d'une heure d'entracte) de la version restaurée



23/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres