LES ENFANTS DU CINOCHE

HAPPINESS

Happiness.jpgEtats-Unis

1997
comédie dramatque
2h14
0.png
date de sortie en France : 10 février 1999

 

British Independant Film Award du meilleur film étranger

 

avec
Evan SIKVERBERG (Johnny Grasso)
Justin ELVIN (Timmy)
Rufus READ (Billy Mapllewood)
et Jane ADAMS (Joy Jordan) Jon LOVITZ (Andy Kornbluth) Philip Seymour HOFFMAN (Allen) Dylan BAKER (Bill Mapplewood)

le sujet

Capture.PNG
Joy Jordan est une trentenaire frustrée. Elle vient encore de rompre avec son dernier petit ami. A la suite du suicide de celui-ci, elle décide de démissionner de son travail.
3.PNG
Joy est un peu le mouton noir de sa famille. 
Pourtant, quand on y regarde de plus près, elle n'a pas grand-chose à envier à toute sa famille : le mari de sa soeur Trish se révèle être un pédophile, attiré par les copains de Billy, leur fils de 11 ans (qui lui est obsédé par l'éjaculation qu'il n'arrive pas à avoir).
78.PNG
Romancière à succès, Helen, son autre soeur, veut se faire violer par un pervers téléphonique, afin de pouvoir en faire un livre.
Quant aux parents retraités, la mère est droguée aux médicaments et son mari, aux tendances suicidaires, s'est désintéressé d'elle.

 

le réalisateur

lkjhgfd.PNGNé à la fin des années 1950, Todd SOLONDZ aime par-dessus tout la controverse.
Il se fait connaître du grand public en 1995 par Bienvenue dans l'âge ingrat, chronique sarcastique sur la découverte de l'amour par une adolescente (qui gagnera le prix du jury à Sundance et à Deauville).

La majorité de ses films se déroule dans le New Jersey (État dont Todd est natif), pendant provincial de New York, dont il aime se moquer pour le ridicule de sa petite bourgeoisie.
C'est dans cet État que se développe l'histoire de son plus grand succès, Happiness, qui dépeint les destins croisés de personnages de la middle class américaine d'apparence quelconques, qui incarnent en réalité jusqu'aux pires extrémités des mœurs dépravées.  Ce film aux thèmes perturbants et au cynisme désarçonnant lui vaudra le Prix Très Spécial, décerné par un jury d'historiens et de critiques, et une reconnaissance du cinéma indépendant en général.

Ses films suivants traiteront aussi de thèmes provocateurs et dérangeants, toujours évoqués à travers des situations teintées d'un humour noir et cynique : l'histoire d'une fille de 12 ans qui cherche à tout prix à être enceinte (Palindromes) en est un bon exemple.

En 2009 sort Life During Wartime  la suite de Happiness.

 

les enfants

1080.jpg

Il s'agit du seul film dans lequel joue Evan SILVERGERG, né le 3 janvier 1995, 

 

bv.PNG

tout comme Justin ELVIN (à gauche). 927.jpg

Rufus READ fait ses débuts dans ce film.

On le le reverra  à la télé, dont un épisode des  Soprano, de New-York, Police Judiciaire, et un film inédit en France.

 

 

les commentaires

 

Happiness provoqua une grande controverse notamment en ce qui concerne le personnage du psy pédophile. Celui-ci est présenté comme un père et un mari aimant, et sa profession est tout à fait respectable. Mais il ne peut lutter contre ses pulsions perverses, au point que, lorsque son fils lui demande s'il aurait pu le violer, il lui répond qu'il se serait plutôt masturbé en le regardant.

La suite de Happiness reprenant la plupart des personnages joués par de nouveaux acteurs et qui se déroule une dizaine d'années après sort le 28 avril 2010 en France et s'intitule LIfe During Wartime.

 

 



01/05/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres