LES ENFANTS DU CINOCHE

GOOD BYE LENIN


Allemagne
2002
Comédie dramatique
1h58
date de sortie en France : 10 septembre 2003

 

Prix du film européen de l'année
César du meilleur film européen
Deutschen Filmpreis :
Meilleur film
Meilleur acteur (Daniel Brühl)
Meilleur second rôle masculin (Florian Lukas)
Meilleur réalisateur 

GOOD BYE LENIN !


avec
Nico LEDERMUELLER (Alexander enfant)
Jelena KRATZ (Ariane enfant)
et Daniel BRUHL (Alexander Kerner) Katrin SASS (Christiane Kerner) Maria SIMON (Ariane Kerner)

 

le sujet

GOOD BYE LENIN !
Christiane Kerner vit à Berlin-Est avec ses deux enfants, tandis que son mari est parti travailler de l'autre côté du mur.
Le 7 octobre 1989, jour des célébrations du quarantième anniversaire de la RDA, Christiane, la mère, s'évanouit et tombe dans le coma.
Quelques semaines plus tard, le Mur est tombé. Alexander et Ariane s'intègrent dans la vie occidentale : Alex en vendeur d'abonnements aux chaînes satellitaires et sa sœur, comme serveuse dans un Burger King.

En juin 1990, Christiane se réveille.
Le médecin conseille à Alexander de tout mettre en œuvre pour cacher les changements politiques, afin d'éviter une rechute à cause d'un choc.
Les enfants cachent donc à leur  mère la chute du mur et la réunification. Ils réaménagent l'appartement familial comme avant, cachent toutes les améliorations technologiques et les nouvelles mentalités, retrouvent les marques des produits d'avant.

 

le réalisateur

GOOD BYE LENIN !
Egalement scénariste et acteur, Wolfgang BECKER est né le 22 juin 1954 à Hemer en Allemagne.
Il a débuté sa carrière de réalisateur en participant au tournage de certains épisodes des séries  Inspecteur Derrick et Tatort.
Avant Good Bye, Lenin !, son second long-métrage, Wolfang avait réalisé, écrit et joué dans La vie est un chantier (1997).
En 2015 sort Moi et Kaminski.

 

les enfants

GOOD BYE LENIN !
Il s'agit du seul film de Nico LEDERMUELLER
et de Jelena KRATZ.
.GOOD BYE LENIN !


les commentaires

 

Le film plait au public allemand par la description réaliste et simple de la vie quotidienne en République démocratique allemande, depuis la marque traditionnelle de cornichons jusqu'aux héros du régime comme Sigmund Jähn, premier Allemand à être allé dans l'espace, et héros d'Alex dans le film.

Il illustre la brutalité des changements pour les habitants de la RDA : leur univers s'est écroulé à la chute du mur.


GOOD BYE LENIN !
Une scène a marqué les esprits par le choc qu'elle provoque sur le personnage de Christiane  : le déplacement par hélitreuillage d'une massive statue de Lénine. Il s'agit d'images historiques, habilement incrustées dans le film, pour symboliser la fin d'une époque.

 

Le réalisateur Wolfgang Becker a tenu  à cantonner la signification de son film à une histoire d'amour filial. Pourtant, le succès qu'il a remporté dans l'ex-RDA montre qu'il est perçu bien au-delà, comme un révélateur des désillusions qui ont suivi la réunification allemande.

 

La musique du film est signée Yann Tiersen.




17/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres