LES ENFANTS DU CINOCHE

DEUX IMBECILES HEUREUX


1299.jpg
France

1975
drame
1h26

date de sortie en France : 14 avril 1976

avec

Guillaume LE VACHER (Bruno Leroux)

et Jean-Roger CAUSSIMON (Albert Breux) Maurice BIRAUD (Le docteur) Armand MESTRAL (Le député) Yves BARSACQ (Monsieur Leroux) Michèle MONTEL (Madame Leroux) Dora DOLL (Madeleine)

 

le sujet

SG_0096573_Le Vacher.jpg
C’est dans le haut-Belleville que le jeune Bruno, 12 ans, joue, au cœur du béton et des chantiers.
Il suffoque dans l'atmosphère étriquée de sa famille, entre fréquente incompréhension parentale et médiocrité relationnelle.

8d13addf312f.jpg
Aussi décide-t-il de s'enfuir pour aller retrouver, au fin fond du Luberon, un vieil original de soixante quinze ans. Albert, ancien médecin, l'avait déjà hébergé pendant ses fugues d'une colonie de vacances.

43de4a3d0f2d.jpg
Arrivé au village, Bruno tombe sur une mobilisation de gendarmes et apprend que son ami, après avoir subtilisé la recette du P.M.U., a pris la fuite dans les monts du Luberon. Le garçon connaît la cachette d'Albert et l'y rejoint.

Le vieil homme prend le maquis avec le gamin.

 

le réalisateur


Edmond FREESS est né en
 dans le quartier de Montmartre à Paris.

Ayant quelques attraits pour l'art, c'est durant sa scolarité, à l'âge de quinze ans, qu'il suit des cours à l'École des Arts Appliqués puis aux Beaux Arts. En 1956, il fait sa première exposition de peinture à la gouache à Paris.

Il fait une exposition de peinture, en 1958, à la Galerie Atelier 9 sous le nom de Ange.

Son parcours est interrompue par un « voyage en Algérie, organisé par l'Armée française » (de 1953 à 1961) comme il l'écrit avec humour dans son C.V.

Après son retour d'Algérie, Edmond fait plusieurs expositions de peintures à Neuchâtel, Lausanne et Montmartre.

Il entre dans le monde du cinéma comme chef machiniste et décorateur pour une vingtaine de films, notamment avec Jean-Luc Godard et Claude Chabrol. Il officie ensuite comme directeur artistique pour Les gauloises bleues de Michel Cournot.
Comme acteur, Edmond tient un rôle dans La bande à Bonnot. Durant cette période, il est auteur et réalisateur de six courts métrages dont Comme larrons en foire, qui représente la France au festival de Cannes.
Les années suivantes, il réalise une trentaine d'annonces publicitaires pour la télévision française et italienne. Il réapparait devant l'écran, en 1972, comme acteur dans le feuilleton télévisé  Mandrin, puis comme auteur réalisateur dans son premier long métrage, Le Trèfle à cinq feuilles, avec Philippe Noiret, Jean Carmet, Paul Préboist, qui est tourné en pays d’Apt en Luberon.
Quelques années plus tard, il continue sa carrière de scénariste et réalisateur avec Deux imbéciles heureux.

Il arrête sa carrière cinématographique, dans les années 1980, se consacrant à sa passion depuis toujours pour la peinture. Il fait une exposition dans son fief montmartrois en 1976, suivi d'une autre en 1978, à Rolle en Suisse et d'une troisième en 1981, à Bonn et Freiburg en Allemagne.

Jeune marié, avec sa femme Uli, il s'installe définitivement dans le Luberon en 1982, en acquérant une auberge équestre à proximité du village de Roussillon.

Productif, il fit une dizaine d'expositions de ses peintures dans diverses galeries et salons, avant de s'éteindre le

 

8742d493c136.jpg
 

les enfants


Guillaume LE VACHER trouve ici son premier rôle.

a71e567dcdf5.jpg
On le revoit deux ans plus tard dans Les raisins de la mort, dans lequel il n'est pas crédité.

 

les commentaires

5d1f792f1039.jpg

Le film a été tourné à Paris et dans Le Lubéron. 

 



10/11/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres