LES ENFANTS DU CINOCHE

CREEPSHOW


18957030_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Etats-Unis

1981
horreur
2h
sans-titre.png
date de sortie en France : 22 juin 1983

 

Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur :
Nommé au prix du meilleur film d'horreur
Nommé au prix de la meilleure affichede (Johann Costello)

 

avec

Joe KING (Billy)
et Viveca LINDFORS (Bedelia Grantham) Ed HARRIS (Hank Blaine) Stephen KIING (Jordy Verrill) Leslie NIELSEN (Richard Vickers) Ted DANSON (Harry Wentworth) Hal HOLBROOK (Le professeur Henry Northrup) Adrienne BARBEAU (Wilma "Billie" Northrup) E. G. MARSHALL (Upson Pratt)

 

le sujet

18957036_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Cinq sketches alliant humour noir et frissons composent ce film à l'esthétique proche des comics américains.

21057049_20131112164748019_jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Un vieillard mort sort de sa tombe pour aller chercher son gâteau de fête des pères.

Un fermier simple d'esprit est envahi par une herbe vorace.

Un mari jaloux noie sa femme et son amant.


Un monstre croupissant sous un escalier d'une université tombe à point nommé pour un professeur d'anglais timide haïssant sa femme.


Un PDG maniaque est envahi de cafards dans son local immaculé.


Creepshow.jpg

le réalisateur

nintchdbpict000339286802-e1500242989802.jpg
George Andrew ROMERO est né le
à New York où il grandit. Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans.
Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh. Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités. 
A la fin des années 1960, il fonde avec des amis la société Image Ten Productions. Ils regroupent 114.000 dollars, dont 60.000 de leurs poches, pour produire en 1968 La Nuit des morts-vivants. Ecrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes, et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.

Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971, inédit en France), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973, inédit) et Martin (1976). Bien que n'étant pas aussi acclamés que La Nuit des morts-vivants ou d'autres de ses films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

En 1978, George revient au film de zombies avec Dawn of the Dead. Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe. Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

À la fin des années 1970, George est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King. Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain. Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès. Par la suite, George passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre, mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin.
Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

Parallèlement, George continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (1985), Le Territoire des morts (2005), Chroniques des morts-vivants (2008) et Survival of the Dead  (2010, inédit).

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse. Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999, à la suite de divergences artistiques avec la production, car Capcom a refusé son scénario.

Du 11 au 18 septembre 2011, George préside le festival européen du film fantastique de Strasbourg.

En 2014, il fait paraître directement en bande dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque. Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux Etats-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène, pour la première fois dans la saga, des vampires en plus des zombies.

George meurt dans son sommeil le 16 juillet 2017 à Toronto, à l'âge de 77 ans, après une courte lutte contre un cancer du poumon.

A travers ses films d'horreur, mettant souvent en scène des morts-vivants, Romero a pu critiquer les discriminations (La Nuit des morts-vivants, Le Territoire des morts), la société de consommation (Zombie) ou encore les phénomènes de médiatisation (Chroniques des morts-vivants).

 

les enfants

things-you-didn-t-know-about-creepshow-being-dead-doesn-t-excuse-peeping-386032.jpg
Ecrivain de fantastique et d'horreur comme Papa sous le nom de Joe Hill, Joseph Hillstrom KING est né le
à Hermon dans le Maine.

Fils du célèbre écrivain Stephen King, il s'est fait remarquer par le public et la critique dès ses deux premiers livres, qui ont également reçu plusieurs récompenses littéraires.

Deuxième des trois enfants de Tabitha et Stephen King, Joe grandit à Bangor, dans le Maine.
Alors qu'il a dix ans, en 1982, il apparaît dans le prologue et l'épilogue du film Creepshow, scénarisé par son père.

Après ses études, il s'installe dans le New Hampshire où il commence à écrire des nouvelles. Il adopte alors le nom de plume de Joe Hill, afin de pouvoir bâtir sa carrière sur ses seuls mérites, sans qu'on puisse l'assimiler à son père.
En 1999, il reçoit le prix du roman court A. E. Coppard pour sa nouvelle Mieux qu'à la maison et obtient que ce récit soit publié. Durant les années suivantes, Joe parvient à faire éditer des nouvelles dans différents magazines américains.

En 2004, il écrit la nouvelle Fils d'Abraham. Lors d'une dédicace pour cet ouvrage dans une librairie de Cambridge, dans le Massachusetts, Joe fait la connaissance de l'auteur Christopher Golden. Et quand Hill publie en 2005 un recueil de nouvelles intitulé Fantômes - Histoires troubles, c'est Golden qui se charge de rédiger l'introduction de l'ouvrage. Le recueil obtient le prix Bram Stoker du meilleur recueil de nouvelles et le prix British Fantasy du meilleur recueil de nouvelles en 2006.

Son premier roman, Le Costume du mort, paraît en 2007. Il reçoit le prix Locus du meilleur premier roman 2008, le prix Bram Stoker du meilleur premier roman 2008 et atteint la 8e place de la liste des best-sellers du New York Times.
Peu après, Joe confirme publiquement son identité après qu'elle eut été révélée dans un article de Variety, paru à la suite du succès rencontré par son roman.

Il scénarise également la série de comics Locke & Key, édité par IDW Publishing, et dont le premier numéro est épuisé dès le jour de sa parution,
Son deuxième roman, Cornes, paraît en 2010 et est adapté au cinéma en 2014 par Alexandre Aja.

 

les commentaires

owenking.jpg
Le scenario est signé Stephen King.

 

Le tournage s'est déroulé à Berkeley Township, Monroeville, Philadelphie, Pittsburgh, ainsi qu'à l'Université Carnegie-Mellon.

Creepshow-02-1.jpg 

Les maquillages sont l'œuvre de Tom Savini, qui fait également une petite apparition en tant qu'éboueur dans l'épilogue. 

 

 

 

 



20/01/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres