LES ENFANTS DU CINOCHE

LAST ACTION HERO


Last Action Hero.jpg
Etats-Unis
1993
Aventures
2h10

date de sortie en France : 11 août 1993

avec
Austin O'BRIEN (Danny Madigan)
et Arnold SCHWARZENEGGER (Jack Slater) F. Murray ABRAHAM (John Practice)

 

le sujet

sans-titre.png
Danny Madigan, onze ans, est fan de cinéma. Son idole est Jack Slater, incarné par Arnold Schwarzenegger.
Grâce à un ticket magique que lui donne le projectionniste, Danny est projeté dans l'univers imaginaire de Jack Slater.
Avec lui, il va vivre, à cent à l'heure, les aventures les plus folles.

 

le réalisateur

LAST ACTION HERO
John McTIERNAN est le réalisateur de Predator (1986), déjà avec Schwarzy.
Egalement à son actif, Piège de Cristal (Die Hard, 1987), A la poursuite d'Octobre-rouge (1989), Une Journée en Enfer (Die Hard 3, 1995), Thomas Crown (1999) et Basic (2003).

 

les enfants

LAST ACTION HERO
Pour la filmographie d'Austin O'BRIEN , se connecter à ce lien.

 

les commentaires

LAST ACTION HERO
Le film étant une parodie ouverte des films d'action blockbusters américains, Arnold Schwarzenegger fait preuve d'auto-dérision dans une large mesure dans ce film. On y trouve même Sylvester Stallone en tant qu'acteur remplaçant Arnold Schwarzenegger pour le rôle de Terminator.

 

Le film a connu plutôt un échec aux États-Unis lors de sa sortie en 1993, récoltant environ 50 millions de dollars pour un budget important de 85 millions.
Mal considéré au moment de sa sortie, Last Action Hero a connu un succès d'estime grandissant, favorisé par un bouche à oreille très élogieux.

 images.jpg


Last Action Hero
a fini par devenir un film culte dans de nombreux cercles de cinéphiles, non seulement en raison de son regard affectueux, ironique et moqueur des blockbusters américains, mais aussi en raison de la richesse de son contenu, laquelle est plutôt difficile à percevoir en une seule vision.

 

Passées les références amusantes (la Mort du 7e sceau qui, elle aussi, sort de son film), les clins d'œil (la lutte du héros accroché à un gratte-ciel contre un hélicoptère sort de Rambo), ou le croisement de regards fictifs entre Arnold Schwarzenegger et Robert Patrick, revêtu alors de la combinaison de flic qu'il avait endossée pour le rôle du terrifiant T-1000 dans Terminator 2, et les caméos, le film aborde avec finesse, plus que le thème des univers parallèles, le mythe du héros de fiction, qui prend conscience avec amertume de son statut «artificiel», et des différentes visions du monde telles qu'on peut les comparer «au cinéma» et «dans la réalité».
LAST ACTION HERO
En témoignent des lignes de dialogues claires de Danny que sa passion n'aveugle
pas sur la différence entre fiction et réalité («C'est un monde pourri ici !»), jugement souligné par des effets plus scénographiques : la nuit et la pluie quasiment systématiques dans des rues tristes de New York, gangrénées par l'insécurité et la misère (la réalité), contrastant avec le soleil, le hard rock et les femmes exceptionnelles de Californie (le rêve).

 

Last Action Hero se révèle d'une grande richesse de fond, d'un regard franc sur un monde réel qui ne peut rivaliser avec celui qu'on peut inventer, d'un optimisme triste et finalement d'un grand amour du cinéma, et défendant au passage l'innocence de l'enfance.

 

répliques cultes

 

DANNY - Tu te trouves drôle, hein ?
SLATER - Oui extrêmement. Ne suis-je pas le célèbre comique Arnold Albertschweitzer ?
DANNY - Shwarzennegger.
SLATER - A tes souhaits !

 

LAST ACTION HERO

 

SLATER - T'aimes bien les omelettes ? Tiens je te casse les œufs ! 

 

 

 

WHITNEY - C'est qui ton copain, il est mignon ! 

SLATER - Non, c'est un fou furieux ! il va te dire qu'il a adoré ta prestation dans " Autant en emporte le vent " !

DANNY -  Mais non, c'est son tout premier film !



30/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres