LES ENFANTS DU CINOCHE

1900

 

Novecento
Italie / France / Allemagne
1975
Drame
5h02
(deux parties)
Protection-des-mineurs-16.gif

date de sortie en France : 1er septembre 1976

 

avec
Roberto MACCANTI (Olmo enfant)
Paolo PAVESI (Alfredo enfant)
et Gérard DEPARDIEU (Olmo)  Robert DE NIRO (Alfredo) Dominique SANDA (Ada Fiastri Paulhan) Donald SUTHERLAND (Attila Mellanchini) Burt LANCASTER (Alfredo Berlinghieri l'aîné)

 

le sujet


Alfredo, fils de propriétaires terriens,
et Olmo, fils du métayer des dits propriétaires, naissent le même jour en 1900.


Unis par leur amitié, mais séparés par leurs origines, leurs destins vont se croiser, se mêler et influer sur leur vie pendant quarante-cinq ans, dans une province italienne : l'Emilie.

 
le réalisateur


Ancien assistant de Pasolini, Bernardo BERTOLUCCI s'attaquait pour la première fois à une grande fresque historique, dans la lignée du Dernier Empereur (1987) et de Little Buddha (1993).
Parmi ses films plus intimistes, il a réalisé Dernier Tango à Paris (1972) et Heaven and Hell (2001).

 
les enfants

On suit avec grand plaisir les épatants et jeunes Roberto MACCANTI et Paolo PAVESI pendant quelques années, jusqu'à ce que la Grande Guerre ne les transforme en hommes.
Il s'agit de leur seul rôle.

 

les commentaires

 

Le projet d'épopée italienne trottait dans la tête de Bertolucci depuis longtemps ; grâce au succès du Dernier Tango à Paris, il réussit à trouver le budget de 6 millions de dollars (énorme pour l'époque) auprès de trois producteurs différents.

 

Ce budget ne fut pas de trop pour réunir un casting prestigieux et reconstituer l'environnement de l'Italie du début du siècle. Le casting imposera au film d'être tourné en plusieurs langues. En français, par exemple, Robert De Niro est doublé par Francis Huster.

Dans ce film, Bertolucci communique ses propres convictions de gauche via l'histoire de l'Italie de la première moitié du siècle et l'opposition entre les paysans communistes et leurs maîtres fascistes. Ce message sous-jacent ne s'énonce clairement que dans l'épilogue, théâtral, qui rompt avec la ligne réaliste du reste du film en s'adressant directement au spectateur.

 

La violence de certaines scènes, ainsi que la sexualité explicite, ont valu au film une seconde version censurée ainsi que des interdictions maximales dans certains pays.

 



08/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres